Réussir son audit interne en 3 points

Une entreprise peut entreprendre un audit interne dans l’optique de renforcer son efficacité et ses performances. Un auditeur interne aura dans ce cas pour mission d’évaluer les facteurs de contrôle et d’intendance des risques au sein d’une société. Mais pour que ce processus se déroule dans les meilleures conditions, les trois étapes suivantes vous seront indispensables.

Sélectionner les bons profils et les former

Les solutions pouvant aider votre entreprise à améliorer ses performances découlent du constat effectué par l’auditeur interne. Ce dernier décortique tous les éléments ayant un impact direct sur le bon fonctionnement en interne de votre entreprise. Pour cette raison, vous devrez faire preuve d’intransigeance sur le choix du candidat qui sera le plus apte à endosser le rôle d’auditeur interne. Certaines qualités comme l’intégrité, l’ouverture d’esprit ou encore une bonne capacité de communication et d’écoute devront être privilégiées. La personne choisie devra aussi jouir d’une certaine appréciation au sein de ses collègues.

Préparer l’audit en adoptant une méthodologie spécifique

L’auditeur interne sélectionné devra ensuite faire l’objet d’une formation afin de le préparer à la mission qui l’attend. C’est au cours de cette formation qu’il apprendra les techniques d’audit interne ainsi que sur les référentiels qui lui seront utiles. Pour ce faire, il est important de lui fournir toutes les documentations liées aux procédures d’audit à suivre. Dans le cadre de cette acquisition des connaissances théoriques, le futur auditeur devra également s’approprier les techniques de savoir-être. Comme l’audit interne requiert de suivre une certaine méthodologie, cette dernière devra être définie lors de la préparation de la procédure.

Compte-rendu et suivi du plan d’action

Pour qu’un audit interne soit réussi, il est nécessaire de consacrer un certain temps à sa préparation et à sa mise en place. L’auditeur devra s’assurer de la disponibilité des audités. Et pour que ces derniers soient plus enclins à répondre de manière objective à ses questions, l’auditeur doit faire preuve d’une excellente capacité d’écoute et de questionnement. À la fin de la procédure, l’auditeur devra établir un compte-rendu précis et détaillé. C’est à partir de celui-ci qu’il sera possible de déterminer les points forts et ceux qui doivent être améliorés au sein de l’entreprise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*